Marché à la baisse : qui voudra de votre entreprise?

En préparant d’avance la vente de votre entreprise, vous augmentez vos chances d’avoir une retraite confortable et évitez de vous rabattre sur un plan B, comme de travailler un peu plus longtemps.

En préparant d’avance la vente de votre entreprise, vous augmentez vos chances d’avoir une retraite confortable et évitez de vous rabattre sur un plan B, comme de travailler un peu plus longtemps.

Si vous prévoyez vendre votre entreprise dans un avenir proche, vous gagneriez à trouver des acheteurs potentiels dès maintenant.

Votre entreprise grandit, et vous pensez peut-être qu’il sera bientôt temps de la vendre. Mais êtes-vous prêt à le faire dans un marché saturé?

Selon l’institut canadien Urban Futures, d’ici 2020, environ 425 000 Canadiens prendront leur retraite chaque année. Les entrepreneurs feront partie de cette vague : la moitié des propriétaires d’entreprise du pays prendront leur retraite d’ici la fin de la décennie. Résultat, les petites entreprises inonderont le marché, et beaucoup d’entre elles resteront invendues ou ne se vendront pas au prix escompté.

Tout ce que vous pouvez faire maintenant pour donner un avantage à votre stratégie de vente vous aidera certainement à éviter des scénarios aussi déplaisants.

Commencez par dresser une liste d’acheteurs potentiels. Il y a quatre grands types d’acheteurs.

Membre de la famille

Si un membre de votre famille désire acheter votre entreprise, vous vous évitez alors le tracas d’avoir à trouver un acheteur inconnu.

Beaucoup d’entrepreneurs vendent à un membre de la famille, car ils aiment l’idée de laisser un héritage à la génération suivante. Vous prendrez probablement plaisir à encadrer votre ou vos successeurs au moment de passer le flambeau, et vous pourrez demander à conserver des responsabilités dans l’entreprise (autant ou aussi peu que vous voudrez) durant et après la vente.

Un membre de la famille pourrait ne pas avoir les fonds nécessaires

Par contre, un membre de la famille voulant acheter l’entreprise pourrait ne pas avoir les moyens financiers ou les compétences nécessaires. Si vous vouliez utiliser une partie du produit de la vente pour votre retraite, vos plans pourraient alors être remis en question.

Dès que possible, discutez avec les membres de votre famille de leur intérêt (et de leur capacité) à reprendre l’entreprise. Si personne ne convient, il vaut mieux que vous le sachiez tout de suite afin de chercher ailleurs.

Associé

Le partenaire d’affaires ou l’associé est un choix logique pour le rachat de votre part. Le bon côté : son intérêt pour la continuation des activités en fait un acheteur qualifié. Le mauvais côté : puisqu’il est un des propriétaires, il est en position de force et pourrait refuser de racheter votre part au prix que vous proposez.

Connaître la valeur de son entreprise

Consultez les modalités d’achat et de vente du contrat de société ou de la convention d’actionnaires. Si vous n’avez pas de tel contrat ou convention, consultez un conseiller juridique qualifié, qui vous aidera à établir des conditions qui conviennent à tous. Vous aurez peut-être à faire évaluer votre entreprise par un expert en évaluation d’entreprises.

Investisseur

Lorsqu’une entreprise en achète une autre, c’est pour gagner un avantage stratégique ou pour réaliser un bénéfice.

L’acheteur cherchant un avantage stratégique pourrait être un concurrent voulant acquérir votre part de marché, ou un fournisseur ou un client qui voit votre entreprise comme un complément naturel à ses activités. L’acheteur cherchant à réaliser un bénéfice veut obtenir vos actifs, vos profits ou votre flux de trésorerie. Plus votre entreprise crée de la valeur, plus il sera prêt à payer pour l’acquérir.

La vente à un investisseur suivra un processus ordonné : les deux parties effectueront les vérifications nécessaires, conviendront d’un prix et discuteront d’une stratégie de transition. Par contre, puisque l’investisseur avisé voudra faire une bonne affaire, vous pourriez obtenir moins d’argent que vous le pensiez.

Vous pourriez avoir du mal à trouver un investisseur prêt à payer ce que vous demandez au moment qui vous convient. Consultez un courtier qualifié ou un cabinet-conseil en fusions et acquisitions, qui vous aidera à préparer un plan.

Employé

Si vous vendez à un ou des employés, tout le monde peut être gagnant. Votre entreprise ne souffrira pas durant la transition, et vous récompenserez ainsi vos employés pour leur travail et leur loyauté.

Si vous tenez à perpétuer l’image de marque et la culture de votre entreprise, et à laisser un héritage, la vente aux employés vous rassurera : votre entreprise sera en de bonnes mains.

Toutefois, les employés pourraient ne pas disposer des fonds nécessaires. Faites appel à des experts juridiques et bancaires spécialistes des rachats d’entreprise par les employés.

En connaissant l’acheteur potentiel le plus probable, votre équipe et vous pourrez commencer à planifier le transfert de propriété et à préparer l’entreprise afin d’en obtenir un meilleur prix.

 

Et maintenant?

Planifiez le démarrage

Vous songez à démarrer votre propre entreprise et vous aimeriez obtenir quelques conseils pour vous assurer que vous êtes sur la bonne voie.

Ok

Démarrer votre entreprise

Vous avez concrétisé votre projet d’entreprise et vous souhaitez obtenir des conseils pour vous aider à assurer la réussite de cette transition.

Ok

Donnez de l’expansion

Vous êtes en affaires depuis plus de deux ans? Déterminez les prochaines étapes essentielles à l’expansion de votre entreprise.

Ok