Nouveau programme gouvernemental de financement d'activités de marketing liées à l'exportation pour les petites entreprises

Le gouvernement du Canada a annoncé récemment un nouveau programme visant à accroître la compétitivité des entreprises canadiennes.

Le gouvernement du Canada a annoncé récemment un nouveau programme visant à accroître la compétitivité des entreprises canadiennes. Ce programme accordera jusqu’à 50 millions de dollars sur cinq ans en appui financier direct aux PME du Canada qui cherchent à exploiter de nouvelles possibilités d’exportation.

Poursuivez votre lecture et voyez si votre entreprise pourrait bénéficier de ce soutien financier.

Aperçu du programme CanExport

Le nouveau programme CanExport, annoncé par le gouvernement fédéral le 5 janvier dernier, offrira chaque année un soutien financier à quelque 1 000 exportateurs canadiens qui désirent se lancer à la conquête des marchés étrangers. Ce programme, qui s'adresse aux petites et moyennes entreprises de pratiquement tous les secteurs d'activité, financera certaines dépenses admissibles effectuées dans le but de percer de nouveaux marchés à l'étranger.

Le programme CanExport pourrait rendre beaucoup plus abordables les démarches entreprises pour se lancer vers l'exportation. En vertu des lignes directrices du programme, une entreprise pourrait obtenir le remboursement de ses dépenses admissibles, jusqu'à concurrence de 50 % et sous réserve d'une contribution d'au moins 10 000 $ et d'une contribution maximale de 99 999 $ par requérant.

Votre petite entreprise est-elle admissible?

Le programme CanExport s'adresse aux petites entreprises de tout secteur d'activité (à l'exception des secteurs de l’agriculture, du poisson et des fruits de mer, ainsi que du vin, de la bière et des spiritueux, lesquels peuvent bénéficier d'autres programmes). Le soutien financier accordé dans le cadre de ce nouveau programme vise particulièrement les petites et moyennes entreprises œuvrant dans les marchés et les secteurs prioritaires à forte croissance.

Pour être jugée admissible à un financement en vertu du programme CanExport, votre petite entreprise doit être une entreprise à but lucratif et satisfaire à ces autres critères :

  • être une personne morale ou une société en nom collectif à responsabilité limitée;
  • détenir un numéro d’entreprise de l’Agence du revenu du Canada (ARC);
  • générer entre 200 000 $ et 50 millions de dollars de revenu annuel déclaré au Canada;
  • avoir un effectif équivalant à un employé à temps plein au minimum et 250 au maximum.

Consultez le Guide du requérant pour le programme CanExport afin de déterminer votre admissibilité au programme.

Activités admissibles à un soutien financier

Un soutien financier est offert pour les activités «de nature à promouvoir l'expansion du commerce international», comme les voyages d'affaires (pour un maximum de deux employés), les études de marché et les frais juridiques associés à un accord de distribution.

  • À titre d'exemple, les frais d'inscription à un salon professionnel dans un marché étranger, les dépenses liées à l'installation d'un kiosque et les coûts d'expédition de matériel promotionnel constituent des dépenses admissibles.

Les dépenses associées aux activités normales ou opérationnelles de l'entreprise, les salaires et commission, les dépenses en immobilisation et les coûts associés aux initiatives promotionnelles sans lien avec l'exportation ne sont pas admissibles, ni les dépenses engagées avant l'approbation de la demande.

Pour obtenir la liste complète des dépenses admissibles et non admissibles, consultez le site Web du programme CanExport d'Affaires mondiales Canada.

Et maintenant

  • Présentez une demande de financement en créant votre compte en ligne dans le site Web de CanExport.
  • Adressez-vous à un délégué commercial de votre région pour savoir comment vous pourriez lancer votre entreprise à l'assaut des marchés internationaux.
  • Assurez-vous de disposer du financement dont vous avez besoin pour promouvoir votre entreprise sur les marchés étrangers en rencontrant un conseiller, Petites entreprises, de la Banque Scotia.