L’ABC du capital de risque

Les investisseurs en capital de risque s’intéressent généralement aux jeunes entreprises qui sont susceptibles d’être vendues à une grande société ou de s’inscrire en bourse. Le rendement du capital investi est donc élevé. Si votre entreprise évolue dans un secteur à forte croissance avec un important marché potentiel, elle pourrait bien intéresser un investisseur.

Lisez ce qui suit pour en savoir plus sur ce type de financement et déterminer s’il convient à votre entreprise.

En quoi consiste le capital de risque?

Le capital de risque est une forme de financement par capitaux propres qui diffère à plusieurs points de vue de son cousin rapproché, l’investissement providentiel.

À l’instar des investisseurs providentiels, les investisseurs en capital de risque offrent du financement en échange d’une part de l’entreprise. Toutefois, les montants investis par les sociétés de capital de risque sont nettement plus élevés que ceux offerts par les investisseurs providentiels, s’élevant souvent à des millions de dollars.

Par conséquent, les investisseurs en capital de risque sont habituellement plus réfractaires au risque que les investisseurs providentiels. Ils investissent rarement dans des concepts n’ayant pas fait leurs preuves, préférant les entreprises qui sont en mesure de démontrer une croissance rapide et constante et de leur garantir un rendement intéressant. À titre d’actionnaires, les investisseurs en capital de risque obtiennent une partie des revenus annuels de l’entreprise. C’est toutefois lors de la vente de celle-ci qu’ils réalisent vraiment un profit.

Votre entreprise est-elle une bonne candidate?

Attention : mobiliser du capital de risque demande beaucoup de temps et d’énergie. Très peu de petites entreprises réussissent à obtenir les montants souhaités.

Avant de vous renseigner sur les sociétés de capital de risque, il est bon de connaître les types d’entreprises qui intéressent celles-ci. Pour être considérée comme un «bon risque», votre entreprise devrait :

  • évoluer dans un secteur d’activité à forte croissance (par exemple les technologies de l’information ou la biotechnologie);
  • faire partie d’un marché important (par exemple un marché qui génère un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars ou plus);
  • être prête à se positionner en première ou en seconde place sur ce marché;
  • avoir un plan d’affaires robuste et à jour pour assurer une croissance continue des ventes;
  • être soutenue par une équipe de gestion qui a fait ses preuves et qui est apte à générer un chiffre d’affaires élevé;
  • pouvoir offrir aux investisseurs un rendement annuel de 20 % à 30 %.

En plus de vous assurer que votre entreprise répond à ces critères, vous devez aussi décider si vous êtes prêt à renoncer au contrôle de celle-ci. En effet, en acceptant du capital de risque, vous vendez une partie de votre entreprise. Pour de nombreux entrepreneurs, cela peut représenter un obstacle.

Comment trouver le bon investisseur?

Si vous êtes prêt à solliciter du capital de risque, commencez par trouver des sociétés qui investissent habituellement dans des entreprises comme la vôtre ou dans votre secteur d’activité. En travaillant avec un investisseur en capital de risque, vous aurez l’avantage d’obtenir les conseils précieux d’une personne qui sait comment assurer la croissance rapide d’une compagnie hautement rentable dans votre secteur.

Ensuite, il est bon de demander à un autre entrepreneur ou à un professionnel du milieu financier de faire les premiers pas pour vous auprès d’une société de capital de risque. Si votre entreprise a été recommandée à un investisseur, il sera plus enclin à vous faire confiance et à percevoir le risque comme étant moins grand.

Même si vous croyez que votre entreprise a le potentiel d’enregistrer un chiffre d’affaires de plusieurs millions de dollars, sachez qu’un certain temps est nécessaire pour conclure une entente avec un investisseur. Ne vous laissez pas décourager si vous ne trouvez pas rapidement le bon investisseur et la bonne occasion. À long terme, il est dans votre intérêt d’être sélectif par rapport aux investisseurs intéressés, tout comme ils le sont par rapport aux entreprises qu’ils choisissent. Vous pourrez ainsi conclure une entente financière en toute confiance, en sachant que vous prenez la bonne décision pour votre entreprise.

Avertissement : Le présent article ne vise qu’à donner de l’information générale et ne doit pas être interprété comme des conseils de nature commerciale, juridique ou financière. Veuillez consulter un spécialiste qualifié pour obtenir de l’assistance spécifique pour votre entreprise. Les liens vers les sites Web sont fournis uniquement pour faciliter vos recherches. La Banque Scotia n’est pas responsable de l’exactitude, de la fiabilité ou du contenu de ces sites Web.

Et maintenant?

Planifiez le démarrage

Vous songez à démarrer votre propre entreprise et vous aimeriez obtenir quelques conseils pour vous assurer que vous êtes sur la bonne voie.

Ok

Démarrer votre entreprise

Vous avez concrétisé votre projet d’entreprise et vous souhaitez obtenir des conseils pour vous aider à assurer la réussite de cette transition.

Ok

Donnez de l’expansion

Vous êtes en affaires depuis plus de deux ans? Déterminez les prochaines étapes essentielles à l’expansion de votre entreprise.

Ok