Pouvez-vous tirer un salaire de votre entreprise?

Vous souhaitez démarrer votre propre entreprise pour faire ce qui vous plaît vraiment tout en tirant un revenu?

Vous souhaitez démarrer votre propre entreprise pour faire ce qui vous plaît vraiment tout en tirant un revenu? Quel salaire devriez-vous vous accorder? S’il est trop maigre, vous pourriez avoir de la difficulté à joindre les deux bouts. S’il est trop élevé, vous et votre entreprise pourriez vous trouver en difficulté.

Trouver le juste équilibre est essentiel au succès de l’entrepreneur et de l’entreprise. Une fois que vous avez établi le salaire dont vous avez besoin, il est temps de vérifier l’équilibre entre ce montant et les finances de votre entreprise.

Bien qu’il n’y ait pas de règles définies concernant la rémunération d’un propriétaire d’entreprise, les étapes qui suivent pourraient vous aider à évaluer l’impact de votre salaire sur votre nouvelle entreprise, avant même que vous vous lanciez en affaires.

1. Établissez votre budget personnel

Prenez le temps de calculer exactement combien il vous faudra tirer de votre entreprise chaque année. Si possible, utilisez une déclaration de revenus antérieure ou examinez attentivement vos reçus d’achat pour déterminer vos dépenses personnelles. Demandez l’aide d’une personne de confiance pour obtenir des chiffres réalistes.

Dépenses à inclure dans votre budget :

  • versements hypothécaires ou loyer;
  • coûts associés à l’automobile et au transport en commun;
  • services publics, assurances, câblodistribution, téléphone et Internet;
  • vêtements et soins personnels;
  • épicerie et articles divers;
  • vacances, loisirs et sorties au restaurant;
  • frais de garde d’enfants;
  • versements sur cartes de crédit et autres dettes;
  • frais médicaux et dentaires;
  • épargne personnelle.

N’oubliez pas les impôts. À titre de salarié de votre entreprise, vous devez payer l’impôt sur le revenu. Adressez-vous à votre comptable ou consultez le site Web de l’Agence du revenu du Canada pour connaître les taux d’imposition courants.

Soyez aussi précis que possible. Sous-estimer ses dépenses personnelles est l’une des plus grandes erreurs que puisse commettre un nouveau propriétaire d’entreprise. Si vous tombez dans le rouge, votre entreprise risque de faire de même.

Supposons que vous avez déterminé que votre entreprise devrait vous verser un salaire de 50 000 $ pour la première année, net d’impôt. Vous pouvez utiliser ce montant dans vos états financiers prévisionnels afin de déterminer si le revenu de votre entreprise pourra absorber ce montant.

2. Vérifiez votre état prévisionnel des résultats

Reportez le montant de votre salaire requis dans votre état prévisionnel des résultats pour les trois premières années d’existence de votre entreprise. Examinez les données afin d’évaluer attentivement :

  • l’impact sur votre bénéfice. Votre salaire risque-t-il de compromettre la rentabilité de votre entreprise? Même s’il est habituel qu’une entreprise en démarrage déclare de petites pertes dans ses premières années d’existence, un déficit important – comme 50 000 $ – pourrait s’avérer trop difficile à absorber pour votre petite entreprise.
  • l’embauche. Le versement de votre salaire vous empêchera-t-il d’embaucher des employés?
  • les autres salaires. Si vous exploitez l’entreprise avec des cofondateurs ou d’autres gestionnaires, votre salaire est-il comparable à leur rémunération? Des écarts significatifs pourraient devenir une source de conflit.

L’idéal consiste à revoir votre état prévisionnel des résultats et vos attentes en matière de salaire en compagnie d’un comptable. Il pourra vous aider à déterminer ce que votre entreprise pourrait raisonnablement vous verser en salaire et vous recommander des moyens de réduire l’incidence fiscale liée à votre rémunération.

3. Essayez d’inclure votre salaire dans vos prévisions de trésorerie

Vous devrez vérifier vos prévisions de trésorerie dans le cadre de votre plan d’affaires pour vous assurer que vous aurez suffisamment d’argent pour couvrir votre salaire ainsi que vos coûts d’exploitation. Entrez votre salaire envisagé dans votre feuille de calcul de trésorerie mensuelle afin d’en constater l’incidence sur vos résultats.

Idéalement, votre flux de trésorerie devrait présenter un excédent permettant le paiement de votre salaire envisagé chaque mois, et suffisant pour couvrir sans problème vos dépenses d’exploitation (versements sur prêt, loyer, salaire des employés, fournitures de bureau et publicité), tout en laissant place à une petite marge d’erreur.

Si votre entreprise ne peut vous verser un salaire

Vous pourriez devoir repenser à votre plan d’affaires si votre état prévisionnel des résultats ou vos prévisions de trésorerie croulent sous le poids de votre salaire envisagé. Le cas échéant, les options suivantes s’offrent à vous :

  • revoir toute votre stratégie d’entreprise afin de gagner plus d’argent;
  • renoncer à ce projet d’entreprise et élaborer de nouveaux plans;
  • diminuer votre salaire ou le supprimer de vos calculs, puis trouver ailleurs l’argent dont vous avez besoin pour couvrir vos dépenses personnelles. Peut-être pourriez-vous tirer de votre entreprise un salaire progressif à mesure que votre entreprise prend de l’expansion.

Et maintenant?