Huit moyens pour payer moins d’impôt au Canada

Exploiter une entreprise exige beaucoup de travail. Il est donc naturel que vous désiriez conserver l’argent que vous avez gagné au lieu de le remettre entièrement à l’Agence du revenu du Canada. 

Exploiter une entreprise exige beaucoup de travail. Il est donc naturel que vous désiriez conserver l’argent que vous avez gagné au lieu de le remettre entièrement à l’Agence du revenu du Canada.

Or, certaines mesures concrètes peuvent vous permettre de réduire le montant d’impôt que vous payez, en tant que propriétaire d’entreprise ou à titre de particulier. Voici donc quelques suggestions utiles.

1. Conservez des dossiers complets

Vous devez conserver rigoureusement tous vos reçus afin de profiter de toutes les déductions fiscales admissibles. Des copies électroniques des reçus scannés peuvent faire partie de votre système de documentation, mais conservez vos copies papier en cas de contrôle fiscal.

2. Produisez votre déclaration de revenus dans les délais prévus

Les travailleurs autonomes ont jusqu’au 15 juin pour produire leur déclaration de revenus. Toutefois, si vous devez de l’argent à l’Agence du revenu du Canada (ARC), vous devez payer votre facture d’impôt au plus tard le 30 avril pour éviter les frais de retard. Si vous produisez votre déclaration après la date limite du 15 juin, selon le site Web de l’ARC, vous paierez une pénalité de retard et des intérêts de 1 % chaque mois suivant.

3. Embauchez un membre de la famille

En matière de planification fiscale, les avantages d’embaucher votre conjoint ou enfant et de lui verser un salaire comportent deux volets. D’abord, pour l’année 2015, la première tranche de 11 327 $ de revenu d’emploi d’un membre de la famille est libre d’impôt (le « montant personnel de base »). Puis, ce salaire constitue une déduction fiscale pour votre entreprise. Assurez-vous de verser un salaire raisonnable et de conserver des documents qui prouvent que le travail a été effectué.

4. Écartez vos dépenses personnelles de  vos dépenses d’entreprise

Prenez l’habitude de régler vos dépenses d’entreprise avec une carte de crédit ou de débit d’entreprise. Votre gestion des documents en sera ainsi simplifiée et vous éviterez des problèmes potentiels avec l’ARC. Si une dépense se situe dans une « zone grise », tel que du papier essuie-tout pour votre bureau à domicile, précisez sur le reçu que cette dépense s’applique réellement à votre entreprise.

5. Investissez dans un RER et dans un CELI

Les régimes d’épargne fiscalement avantageux sont un bon moyen pour vous assurer une retraite confortable et réduire votre facture d’impôt. Un régime d’épargne retraite (RER) vous permettra de protéger votre épargne de l’impôt, tandis qu’un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) vous permettra de retirer de l’argent sans pénalité fiscale.

6. Radiez des pertes

Si un de vos clients ne vous a pas payé, si vous avez subi une perte en capital ou si votre entreprise a été victime d’un vol, vous pouvez inclure ces pertes comme des déductions fiscales admissibles.

7. Déduisez les dépenses de votre bureau à domicile

Les dépenses telles que les comptes de services publics, l’abonnement à Internet et les timbres sont souvent négligées par les propriétaires d’entreprise qui travaillent à domicile. L’ARC vous demande de calculer le pourcentage de votre superficie habitable qui sert à vos activités professionnelles afin de déterminer la portion du loyer, des intérêts hypothécaires, des services publics et des autres dépenses que vous pouvez déduire aux fins fiscales.

8. N’oubliez pas les frais de déménagement

Si vous avez dû déménager à au moins 40 kilomètres pour exploiter votre entreprise, vous pouvez demander une déduction pour divers frais incluant les frais de transport et d’entreposage, les commissions immobilières et les frais de branchement ou de débranchement des services publics.

Conseil final : Un comptable vous permettra d’économiser de l’argent, car il pourra trouver des déductions fiscales  dont vous ignoriez peut-être l’existence. Vous devriez donc faire affaire avec un comptable qui connaît votre type d’entreprise.

(Cet article est présenté à titre d’information seulement et ne constitue pas un conseil fiscal. Nous vous recommandons de consulter un conseiller fiscal qualifié pour obtenir des conseils adaptés à votre entreprise ou à votre situation personnelle.)

Et maintenant?

Planifiez le démarrage

Vous songez à démarrer votre propre entreprise et vous aimeriez obtenir quelques conseils pour vous assurer que vous êtes sur la bonne voie.

Ok

Démarrer votre entreprise

Vous avez concrétisé votre projet d’entreprise et vous souhaitez obtenir des conseils pour vous aider à assurer la réussite de cette transition.

Ok

Donnez de l’expansion

Vous êtes en affaires depuis plus de deux ans? Déterminez les prochaines étapes essentielles à l’expansion de votre entreprise.

Ok