Déductions fiscales pour les entreprises à domicile

Calculer vos dépenses admissibles? Rien de plus facile : il suffit de conserver vos reçus et de prendre quelques instants pour apprendre ces stratégies d’économies d’impôt pour les entreprises à domicile.

Calculer vos dépenses admissibles? Rien de plus facile : il suffit de conserver vos reçus et de prendre quelques instants pour apprendre ces stratégies d’économies d’impôt pour les entreprises à domicile. Bien sûr, il vaut toujours mieux consulter un fiscaliste d’expérience.

Les avantages du travail à domicile

Travailler de la maison n’a pas pour seul avantage de limiter vos déplacements.

Il y a une foule d’avantages à exploiter une entreprise à domicile. Vous pouvez travailler quand vous voulez, mêler vie personnelle et professionnelle comme bon vous semble et déduire de vos impôts certaines dépenses liées à votre domicile.

Si vous démarrez une entreprise à la maison, vous pourriez être agréablement surpris par ce qui est déductible.

L’Agence du revenu du Canada (ARC) a établi des lignes directrices claires sur les dépenses d’entreprise à domicile.

Combien pouvez-vous déduire?

Pour commencer, calculez la superficie de votre maison utilisée par votre entreprise.

Disons qu’une chambre fait office de bureau et qu’une partie du sous-sol sert à l’entreposage de produits, de matériel de marketing et de fournitures. Calculez cette superficie (en pieds ou en mètres carrés) et divisez ce nombre par la superficie totale de votre maison. Par exemple :

  • Superficie de la chambre/du bureau : 19 m2 (200 pi2).
  • Superficie de la partie du sous-sol : 9 m2 (100 pi2).
  • Divisez 28 m2 (300 pi2) par la superficie totale de la maison, p. ex. 167 m2 (1 800 pi2).
  • Votre entreprise occupe donc 16,6 % de la superficie de votre maison.

Ainsi, vous devriez pouvoir déduire 16,6 % de toutes les dépenses admissibles liées à votre domicile à titre de dépenses d’entreprise à domicile. Assurez-vous de consulter le site Web de l’ARC pour connaître tout changement relatif à ces allocations.

Vous pouvez vraiment multiplier les économies si vous ajoutez les reçus pour les produits et services suivants :

  • Services d’entretien ménager, services publics, système d’alarme et téléphone;
  • Fournitures domestiques (savon, mouchoirs, papier de toilette, etc.);
  • Assurances et entretien.

Des tonnes de reçus à la maison

Pensez à ce que vous utilisez pour travailler à domicile. Comme pour toute entreprise, les dépenses engagées pour gagner un revenu sont déductibles d’impôt à leur pleine valeur :

  • Fournitures de bureau (cartouches d’encre, papier pour imprimante, accès Internet, chemises de classement, stylos, crayons, timbres, etc.);
  • Honoraires des avocats, comptables et conseillers;
  • Dépréciation du matériel de bureau (chaises, bureaux, lampes, ordinateurs, téléphones intelligents, etc.);
  • Dépenses promotionnelles (services de marketing, publicité, conception graphique, cadeaux aux clients, comme des casquettes ou des t-shirts avec logos, etc.);
  • Participation à des conférences sur le secteur et à des événements de réseautage;
  • Frais de représentation et de repas.

Sans oublier l’auto

Enfin, n’oublions pas les déductions liées à l’automobile. L’ARC a des règles très claires sur ces déductions particulières.

  • Une partie de vos dépenses d’automobile peut compter comme des dépenses d’entreprise. Notez tout simplement la distance parcourue pour rencontrer des clients actuels ou potentiels, assister à des conférences avec des collègues du secteur, acheter des fournitures de bureau, participer à des événements de réseautage, visiter votre comptable, mener des études de marché, etc.
  • Comme pour la maison, divisez cette distance par la distance totale annuelle parcourue avec votre voiture et appliquez ce pourcentage à toutes vos dépenses d’automobile.
  • Ces frais comprennent aussi l’essence, l’entretien, les réparations, les assurances et la location.

(Avertissement : Article publié à titre informatif seulement. Comme il est difficile de rester au fait des règles fiscales, mieux vaut consulter un fiscaliste chevronné qui maîtrise ces règles et sait comment elles s’appliquent à votre entreprise.)

Et maintenant?

Planifiez le démarrage

Vous songez à démarrer votre propre entreprise et vous aimeriez obtenir quelques conseils pour vous assurer que vous êtes sur la bonne voie.

Ok

Démarrer votre entreprise

Vous avez concrétisé votre projet d’entreprise et vous souhaitez obtenir des conseils pour vous aider à assurer la réussite de cette transition.

Ok

Donnez de l’expansion

Vous êtes en affaires depuis plus de deux ans? Déterminez les prochaines étapes essentielles à l’expansion de votre entreprise.

Ok