Vérifiez la faisabilité de votre projet de nouvelle entreprise

Avant de lancer votre entreprise, vérifiez si tous les éléments requis pour réussir sont en place.

Au Canada, environ 80 000 nouvelles entreprises sont lancées chaque année, selon le document Principales statistiques relatives aux petites entreprises d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada.  Malheureusement, il y a presque autant d’entreprises qui ferment leurs portes chaque année.

Toute nouvelle entreprise comporte un élément de risque. Toutefois, vous pouvez donner à votre projet de nouvelle entreprise une meilleure possibilité de réussite si vous vérifiez d’abord la faisabilité de celui-ci.

Faites une auto-évaluation de votre niveau de préparation personnelle

Si l’exploitation d’une entreprise constitue une expérience entièrement nouvelle pour vous, il est alors important d’évaluer votre potentiel d’entrepreneur. Vous devez donc cerner les traits de votre personnalité qui sont requis pour effectuer les diverses tâches et relever les défis quotidiens des propriétaires d’entreprise.

L’énergie et l’enthousiasme sont des éléments importants, mais il faut plus que de la passion pour surmonter des journées de travail de 16 heures, ainsi que le stress de l’incertitude financière liée à l’attente des bénéfices.

Vous trouverez en ligne des articles et des questionnaires pour comprendre le statut de propriétaire d’entreprise (site en anglais). Vous devriez aussi rencontrer des propriétaires d’entreprise pour vous renseigner sur leurs expériences.

Assurez-vous d’avoir un plan opérationnel

Il ne suffit pas d’ouvrir une entreprise et de compter sur l’expérience acquise au fil du temps. Idéalement, vous devez avoir un plan opérationnel qui comprend ces éléments :

  • Un document écrit décrivant le processus requis pour la fabrication d’un produit ou la livraison d’un service.
  • La description des coûts requis pour créer votre produit ou service, y compris les frais généraux.
  • Les ententes conclues avec les fournisseurs pour connaître exactement les coûts à prévoir et les dates de paiement des fournisseurs.
  • La description de poste des premiers employés, afin d’engager les candidats qualifiés.
  • Le mode d’introduction de votre produit ou service sur le marché (en ligne, distributeur, grossiste ou vente directe).

Examinez votre plan opérationnel pour vérifier s’il est raisonnable, précis et réalisable. Repérez les obstacles potentiels. Par exemple, l’absence de fournisseurs réguliers peut signifier que votre projet d’entreprise n’est pas envisageable parce que vous ne pourrez pas fabriquer un produit ou livrer un service.

Est-ce qu’il y a une place pour vous sur le marché?

Souvent, les propriétaires d’entreprise introduisent des produits ou des services sur un marché mal défini avant de vérifier s’il existe un besoin réel. Il est donc essentiel d’analyser froidement le marché pour déterminer s’il y a une place pour vous.

Vous pouvez faire quelques simples études de marché pour voir si une entreprise qui réussit est déjà en train de faire ce que vous projetez. Un concurrent établi et doté de ressources importantes risque de vous rendre la vie difficile. Vous devriez donc chercher s’il existe un créneau qui est délaissé par les leaders du secteur. Vous pouvez donc faire des recherches en ligne, contacter des associations sectorielles et consulter des publications spécialisées pour savoir s’il y a un marché inexploité dans votre région.

Dès que vous avez cerné un créneau, vérifiez s’il y a un bassin de population suffisant dans ce segment pour assurer la rentabilité de votre entreprise. Enfin, communiquez avec quelques-uns de ces clients potentiels pour comprendre ce qui les inciteraient à faire affaire avec vous au lieu de favoriser vos concurrents.

Portez attention au financement

Les nouveaux entrepreneurs sous-estiment souvent le coût réel du lancement d’une entreprise. Certains d’entre eux se retrouvent endettés ou renoncent à leur projet lorsqu’ils n’ont plus d’options de financement.

Vous pouvez éviter ce piège en  prenant le temps de calculer le plus précisément possible vos coûts directs et indirects, y compris ceci :

  • Loyer
  • Matériel
  • Fournitures de bureau
  • Matières premières/coûts d’intrants
  • Assurance
  • Services publics
  • Marketing
  • Salaires
  • Services professionnels (comptables, consultants, etc.)

Décidez maintenant du mode de financement de votre entreprise pour les prochaines années. Les options de financement comprennent l’épargne personnelle, les prêts de membres de la famille ou d’amis, le financement participatif, l’investissement providentiel ou un prêt bancaire.

Dès que vous avez cerné vos besoins en financement, dressez un plan d’affaires détaillé pour le présenter à des investisseurs providentiels, à des membres de la famille ou des amis, ou pour une demande de crédit aux fins de financement. Obtenir du financement fait partie de votre liste de contrôle de faisabilité. Vous n’avez pas à accepter l’argent maintenant, mais vous voulez vous assurer de la disponibilité des fonds adéquats.

Finalement, demandez l’opinion de propriétaires d’entreprise bien établis, de banquiers, de membres de la famille et de votre comptable pour examiner votre test de faisabilité. Il est important de demander l’opinion de tiers au sujet de la faisabilité de votre entreprise, en plus de votre évaluation.

Parlez à des spécialistes des petites entreprises de la Banque Scotia

À la Banque Scotia, nos conseillers comprennent les propriétaires d’entreprise. Nous voulons vous aider, tout comme nous avons aidé des milliers d’entrepreneurs à réaliser leurs objectifs.

Quels que soient vos projets, vous pouvez obtenir plus de conseils d’affaires, accéder à des ressources utiles et connaître les solutions de financement disponibles en discutant avec un conseiller, Petites entreprises, de la Banque Scotia dès aujourd’hui.

Autres ressources utiles