Connaître son seuil de rentabilité

Afin que votre entreprise soit rentable, il est important de connaître son seuil de rentabilité.

Afin que votre entreprise soit rentable, il est important de connaître son seuil de rentabilité. Celui-ci signifie le nombre d’unités que vous devez vendre pour couvrir vos dépenses et générer des revenus.

Il est essentiel de connaître le seuil de rentabilité de votre entreprise surtout quand vous devez prendre une décision qui pourrait augmenter ou diminuer vos profits. Il vous permet aussi d’établir avec plus de précision votre budget et vos prévisions. Vous pouvez ainsi vous fixer des objectifs réalistes quant à la croissance future de votre entreprise.

Lisez ce qui suit pour savoir comment calculer votre seuil de rentabilité et commencer à tirer profit de cet indicateur de rendement essentiel.

1re étape : établissez vos coûts fixes.

Vos coûts fixes représentent les dépenses mensuelles nécessaires à l’exploitation de votre entreprise. Ces coûts incluent les frais liés au fonctionnement de votre bureau ou de votre espace pour la vente au détail (comme le loyer ou une partie de vos versements hypothécaires si votre bureau est à la maison).

Les assurances, les factures d’électricité, de téléphone et de service Internet, le salaire des employés, les versements de votre prêt commercial ainsi que les dépenses administratives et autres frais généraux de bureau sont tous également des coûts fixes.

Dressez une liste de tous vos coûts fixes et du montant mensuel qu’ils représentent. Il est toujours judicieux d’ajouter 10 % pour couvrir les dépenses imprévues.

2e étape : évaluez vos coûts variables.

Les coûts variables sont les dépenses supplémentaires liées à la production de tous les biens ou services additionnels. Par exemple, vos coûts variables peuvent comprendre des commissions payables lorsque le vendeur conclut des ventes. Ou encore le coût de transport des produits supplémentaires que vous vendez.

En sachant précisément le coût par unité, vous serez en mesure de fixer un prix à vos produits qui vous donnera une marge de profit juste.

Si vous détaillez vos dépenses mensuelles variables et vos coûts fixes, vous pourrez ensuite calculer le nombre d’unités que vous devez vendre pour atteindre votre seuil de rentabilité.

Le seuil de rentabilité : un calcul simple.

Afin de déterminer le seuil où votre entreprise fonctionne à perte, utilisez la formule ci-dessous en y intégrant votre coût d’unité actuel :

Coûts fixes / (prix de l’unité – coûts variables)

À titre d’exemple, voici le cas d’un joaillier spécialisé en bagues sur mesure.

Dépenses mensuelles fixes : 1 000 $
Coûts variables : 100 $ par unité
Prix de vente actuel : 200 $ par unité

1 000 $ / (200 $ - 100 $)
1 000 $ / (100 $) = 10

Avec une marge bénéficiaire brute établie à 100 %, le joaillier doit vendre 10 bagues chaque mois pour atteindre le seuil de rentabilité. En tenant compte de cette information, il pourrait :

  • trouver des fournisseurs moins coûteux (ou une main-d’œuvre moins coûteuse) pour réduire ses dépenses variables;
  • augmenter son budget de marketing pour attirer plus de clients et accroître son volume des ventes;
  • hausser ses prix pour lui permettre de vendre moins d’unité par mois tout en générant des profits.

Maintenant que vous savez comment établir votre seuil de rentabilité, vous pouvez apporter des changements pour développer votre entreprise et améliorer sa rentabilité.

Prochaines étapes

  • Assurez-vous de mettre à jour l’analyse de votre seuil de rentabilité à quelques mois d’intervalle afin d’y intégrer toute modification liée aux coûts fixes ou variables qui pourrait avoir une incidence sur votre calcul.
  • Consultez ce résumé graphique de la Banque Scotia pour obtenir plus d’information sur l’établissement de prix.
  • Servez-vous d’une ligne de crédit pour que votre entreprise puisse couvrir les dépenses fixes. Renseignez-vous auprès de votre conseiller, Petites entreprises, de la Banque Scotia.

Et maintenant?