Comment payer moins d’impôt

Il suffit d’un brin de préparation, de quelques bonnes habitudes et des conseils d’un fiscaliste chevronné.

Votre entreprise a besoin d’argent pour survivre et prospérer – et c’est à vous de le lui procurer, notamment en réduisant ses impôts. Il suffit d’un brin de préparation, de quelques bonnes habitudes et des conseils d’un fiscaliste chevronné.

Réduisez les impôts de votre entreprise

Voici quelques trucs pour donner un coup de pouce à votre entreprise et avoir plus d’argent dans vos poches.

S’il y a bien une chose que vous n’aimerez pas comme propriétaire d’entreprise, ce sont les impôts. Évidemment, vous voudrez utiliser toutes les stratégies juridiques possibles pour en payer moins.

Voici comment vous pouvez vous préparer tout au long de l’année à la période des impôts.

1. Conservez chaque reçu.

Ce n’est pas à vous de déterminer les déductions admissibles. Conservez tout simplement vos reçus et laissez un expert les étudier quand vous préparerez vos déclarations de revenus.

Faites confiance à votre comptable : il saura si un reçu pour un voyage, un repas avec un client, des vêtements ou un abonnement à un magazine est déductible. Toutefois, il aura besoin desdits reçus pour se prononcer, et c’est pourquoi vous devez tous les conserver.

2. Indiquez l’objet du reçu.

Prenez l’habitude d’annoter vos reçus dès que vous les recevez. Le processus de tenue de comptes et de comptabilité n’en sera que plus facile.

3. Créez un système de classement.

Ces petits bouts de papier se ramassent partout : dans les portefeuilles, les sacs à main, les mallettes et les boîtes à chaussures.

Établissez un système de classement simple qui vous convient, et surtout, utilisez-le. Cette démarche vous épargnera bien des maux de tête et vous fera gagner du temps une fois venu le temps des impôts.

4. Séparez vos finances personnelles et professionnelles.

Si votre entreprise est en démarrage ou si vous travaillez à domicile, vous serez tenté de régler vos dépenses courantes avec votre carte de crédit personnelle. Ce faisant, vous pourriez toutefois compliquer le calcul des déductions fiscales.

Efforcez-vous de séparer vos finances personnelles et professionnelles, notamment en vous procurant une carte de crédit au nom de votre entreprise et en ouvrant un compte bancaire distinct.

5. Payez à temps.

Vous faites tout ce que vous pouvez pour réduire vos impôts et dégager plus de fonds pour votre entreprise.

Alors, assurez-vous de payer vos impôts et vos dettes à temps pour éviter les pénalités et les intérêts.

Mettez votre revenu à l’abri de l’impôt

Comme les employés, les propriétaires d’entreprise gagnent à utiliser des instruments d’épargne avantageux sur le plan fiscal.

Avec un régime enregistré d’épargne-retraite (REER), vous ne payez pas d’impôt sur vos cotisations, et votre argent fructifie à l’abri du fisc. Pour les entrepreneurs, le REER est un moyen efficace de diversifier leurs sources de revenus tout en protégeant leur revenu de l’impôt.

Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) a aussi la cote chez les propriétaires d’entreprise. Les cotisations au CELI ne sont pas déductibles, mais votre épargne croîtra à l’abri de l’impôt. Vous pouvez aussi faire des retraits de votre compte en tout temps, sans payer d’impôt.

6. Embauchez un comptable.

Pour profiter de toutes les déductions possibles, faites appel à un comptable.

Les autres propriétaires d’entreprise peuvent vous aider à en trouver un, mais vérifiez les références, les compétences et les domaines de spécialisation de cette personne. A-t-elle déjà travaillé avec de petites entreprises? Êtes-vous à l’aise avec elle? Comprend-elle les possibilités et les défis associés à votre entreprise et à votre secteur?

7. Profitez de vos déductions.

Profitez-vous de toutes les déductions pour petites entreprises? Si vous vous apprêtez à remplir vos déclarations de revenus, voici quelques déductions clés à garder en tête pour l’an prochain :

  • Cotisation/adhésion à une association;
  • Abonnement à des fins professionnelles (magazine, périodique, etc.);
  • Intérêts de prêts aux entreprises;
  • Assurance commerciale (contenu, machinerie, équipement, etc.);
  • Fournitures de bureau utilisées pour offrir des biens et services;
  • Dépenses d’automobile (si liées à l’entreprise), y compris l’essence, les assurances et l’entretien;
  • Déplacements visant à générer un revenu pour l’entreprise;
  • Frais juridiques et comptables.

Ce n’est qu’une petite partie des déductions auxquelles vous pourriez avoir droit. Si vous travaillez à la maison, vous pouvez aussi déduire un pourcentage de toutes les dépenses liées au domicile (services publics, entretien, assurances, etc.).

N’oubliez pas : votre comptable est là pour vous faire profiter de toutes les déductions possibles.

(Avertissement : Article publié à titre informatif seulement. Consultez toujours un fiscaliste chevronné au sujet de votre situation fiscale.)

Et maintenant?