Former des alliances stratégiques

Collaborer avec une autre entreprise en vue d’objectifs communs est une technique intelligente pour faire croître votre entreprise.

Collaborer avec une autre entreprise en vue d’objectifs communs est une technique intelligente pour faire croître votre entreprise.

C’est une évidence : deux têtes valent mieux qu’une.Une alliance stratégique est une entente entre entreprises qui, pour un temps ou un projet donné, établissent une collaboration mutuellement bénéfique. À cet effet, elles peuvent mettre en commun des ressources, des compétences et des fonds.

Quelle que soit la taille de votre entreprise, en établissant un partenariat dans votre pays ou à l’étranger, vous gagnerez un avantage concurrentiel dans le marché actuel.

Les alliances stratégiques permettent à deux entreprises (ou plus) de mettre à profit leurs forces respectives. Par exemple, un dépanneur peut s’allier à un détaillant d’essence pour proposer de l’essence à ses clients. Ainsi, les deux entreprises complémentaires augmenteront leur clientèle et leurs ventes.

Domaines de coopération stratégique

  • Marketing
  • Sous-traitance
  • Recherche et développement
  • Octroi de licences
  • Production
  • Expansion à l’étranger

Avantages des alliances stratégiques

Selon Industrie Canada, les chiffres internationaux suggèrent que le nombre d’alliances stratégiques, qui augmente depuis plusieurs décennies, connaît une croissance annuelle de 25 %. Grâce à une alliance, votre entreprise pourra :

  • diversifier ses produits, ses services et ses marchés;
  • accéder à de nouveaux marchés et à des connaissances sur les produits;
  • réduire ou partager les risques;
  • bloquer ses concurrents;
  • éviter de « réinventer la roue »;
  • réduire le coût de l’innovation;
  • combler ses lacunes;
  • accéder à de nouvelles ressources;
  • améliorer sa capacité à soumissionner de gros contrats;
  • renforcer les relations avec ses clients, ses fournisseurs et les autres intéressés;
  • augmenter sa capacité d’exportation.

Malgré ces nombreux avantages, une alliance mal préparée peut se solder par un échec.

Choisir ses partenaires avec soin

Cherchez des pairs qui partagent vos idées et vos valeurs lors d’événements de réseautage, dans des groupes en ligne, dans les médias sociaux, dans les publications spécialisées et les associations sectorielles, auprès d’agences gouvernementales et même en passant par votre banquier, votre avocat ou votre comptable. Veillez à ce que l’alliance profite à toutes les parties.

Par exemple, si vous voulez vous attaquer au marché international, vous chercherez un partenaire présent dans le monde entier, mais qui n’a pas forcément votre expertise de certains produits.

Présenter clairement ses attentes et le résultat désiré

Déterminez le type d’alliance voulu : par exemple, marketing, octroi de licences, distribution, échange de technologies ou recherche et développement. Calculez le temps que chaque partie peut raisonnablement accorder au projet, puis le montant que vous pouvez vous permettre de perdre en cas d’échec. Pour rassurer tout le monde, il est important de consigner l’entente dans un contrat officiel.

Communiquer, encore et encore

Nombre de relations d’affaires échouent à cause de suppositions erronées et d’un manque de communication. Ce qui vous paraît évident peut être flou pour un partenaire, surtout si des barrières culturelles ou linguistiques entrent en jeu. Pour éviter les échecs, prenez des notes, faites des procès-verbaux des réunions et consignez les ententes et les tâches à effectuer.

Fixer des échéances précises

Fixez des échéances-tests pour jauger l’éthique de travail, le style de gestion, la minutie et l’engagement des partenaires. Ne vous engagez pas trop avant d’avoir fait cette vérification, car si un partenaire manque la première échéance, comment réussira-t-il à respecter les suivantes?

Prévoir une clause de sortie

Avant qu’un problème survienne, décidez collectivement d’une stratégie de sortie qui conviendra à tous en cas d’échec de l’alliance. En effet, perdre un partenaire en début de projet vaut mieux que perdre sa réputation dans le marché. Faites un remue-méninge pour imaginer les scénarios possibles (les meilleurs comme les pires).

Souligner ses réussites

Si l’alliance fonctionne bien, pensez à prendre une pause de temps en temps pour profiter de ce que vous avez accompli ensemble.

Pour garder votre motivation, vous devez célébrer les jalons, comme votre premier gros client ou un prix pour avoir surpassé les normes du secteur. Ces petits répits feront des miracles pour la santé et le succès à long terme de votre alliance.

Les possibilités d’alliances stratégiques sont innombrables. Faites vos recherches pour déterminer si cette stratégie est idéale pour votre entreprise, ciblez un partenaire complémentaire et motivé, et préparez-vous aux avantages et aux risques qui pourraient survenir. Sachez que vous aurez peut-être du mal à conserver votre autonomie et à protéger vos intérêts.

En partageant les ressources, les dépenses et les risques avec des partenaires, vous pourrez atteindre une croissance bien supérieure à celle que vous auriez obtenue en faisant cavalier seul.

Et maintenant?

Planifiez le démarrage

Vous songez à démarrer votre propre entreprise et vous aimeriez obtenir quelques conseils pour vous assurer que vous êtes sur la bonne voie.

Ok

Démarrer votre entreprise

Vous avez concrétisé votre projet d’entreprise et vous souhaitez obtenir des conseils pour vous aider à assurer la réussite de cette transition.

Ok

Donnez de l’expansion

Vous êtes en affaires depuis plus de deux ans? Déterminez les prochaines étapes essentielles à l’expansion de votre entreprise.

Ok